Skip to content

Translémanique en solitaire: qu’on vous le dise!

La préparation à la translémanique en solitaire c’est:

-avant tout se bloquer un WE entre copains en se disant qu’on ne les verra pas…ou peu
-c’est trouver un bon copain pour caréner son bateau
-trouver le temps pour préparer son bateau 4 fois plus que d’habitude

-de naviguer pour s’entraîner et faire toutes les conneries avant le jour J, comme se retrouver le tangon dans la main sous spi et sentir le bateau partir à contre (premiers moments de solitude…)

-c’est préparer son bateau sous le cagnard en se disant quel bordel sur ce bateau, comment je vais faire seul ce qu’on faisait à 4,

sentir la pression monter parce que son voisin de ponton Toucan ne nous parle plus…………..la régate est déjà amorcée!!!!

En résumé résonne dans la tête: » ma liste, ma liste!!! »

Le moment le meilleur pour l’égo, qu’on se le dise, c’est d’aller chercher sa balise et les instructions de course, « ouaiiiis je fais la Translem » mais en réalité, que la route est longue entre le bateau que l’on a pas finit de préparer et le club ou l’on vous attends comme un champion sur de lui!!!

Et arrivé à la guitoune, comme c’est une solitaire, en fait il n’y a pas grand monde, donc on est déjà tout seul, et l’ego fait place à l’humilité et on repart le bec en bas, en se disant, « bon baaaah là, plus le choix, va falloir assurer!!! »

Après une nuit de doute et de certitude, va falloir être meilleur que les copains, au réveil, on est sur un rail, indéviable, c’est le grand jour, la météo, ok c’est bon.
Arrivé au club, ça se complique, je vais aux toilettes, je vais prendre un café, je vais aux toilettes, je vais débâcher, je vais au briefing, je vais aux toilettes, bref….tu vas les larguer tes amarres!!!!
Et  à partir de là, les mots les plus fréquents sont: « allez mon gars! »

LA COURSE!!!!

translem 2015

Tout ça pour dire encore un grand BRAVOOOOOO à Valentin Berner notre champion toute catégories solo sur Aquarius (prêté par Mr Bordier)

11924921_1687326368153626_4468970303581938354_n - Copie(Photo David Carlier)

qui n’a rien laché et passé la ligne avec son grand sourire habituel après 27h38 minutes de course derrière le redoutable Luthi 34 Pro Yachting 74 qui avait finit 2ème en réel l’année dernière, 2 Psaros 40, 2 Psaros 33, 1 F10, 1 T830, soit devant lui Alain Gautier, Michel Desjoyaux et nos stars du Léman que l’on ne présente plus comme Jean Psaros et Patrick Girod.

Que dire de notre Toucan… toujours dans le coup, pas de carbone, pas de quille pendulaire, pas de ballast, pas de gros budget, de l’amour et de la sueur, la finesse et l’exigence!

Et bien sur, qui voilà derrière, 9ème, 2ème Toucan, Pierre Barbé, radieux, sur sa déesse aux mille bras Dévi,

11960196_1687534774799452_3801882113284345634_n(Photo David Carlier)

idem, la banane, il a fait tout son parcours dans la joie et la bonne humeur sans se mettre la pression, un peu quand même à la fin au contact d’Aquarius, avec un souvenir merveilleux d’une pleine lune rousse aux milles étoiles durant la nuit, le glouglou de la coque, et les petits oiseaux du matin!!! Un peu loin dans la montée, il a profité du tankage de l’Egger de Christophe Magnin qui avait très magnifiquement dominé celle-ci jusqu’au passage en première position de Lutry.

L’Egger, bateau fraîchement retapé, finit donc en 11ème position, suivi d’Exponentiel de Thomas Fruh 22ème,

et notre indestructible et cher président 29ème, voila pour les temps réels.

DSC04420

Un petit mot pour Gaston III, Benoit Soreau, épuisé de sa saison car 7 participations aux régates et championnats, du haut de ses 10 translémaniques à senti le coup pourri des 30 heures de nav sous le cagnard et a préféré battre retraite sagement, suite à une semaine difficile. Bravo pour cette sagesse.11953001_1686767501542846_2686299117916302382_n(Photo David Carlier)

D’ailleurs les copains on fait le podium sur Gaston, pour bien montrer qu’il n’a pas finit de se faire chambrer!!!!

11954723_1686994271520169_251508631115903299_n(Photo David Carlier)

Cette translem à été mouvementée non pas par les airs mais par les positions, cela s’est joué tout du long et sur les nerfs à l’arrivée du à la houle mécanique des bateaux moteur le dimanche matin sous spi, une chaleur écrasante, une guerre de la patience, « à toi, à moi ».

11947437_1687255404827389_5522379419353450570_n(Photo David Carlier)

Et manque à l’appel l’Egger qui a ramené son bateau à bon port en luttant contre le sommeil j’imagine…..

Mathieu Chevassut

(Webmaster / fine équipe Gaston III)

One thought on “Translémanique en solitaire: qu’on vous le dise! Laisser un commentaire

  1. Très belle histoire et bravo à nos champions, c’est à dire à tous ceux qui ont pris le départ de cette Translem en Toucan !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :