Accéder au contenu principal

SUI-61 Pimpernel : Fresh news

En février nous vous avions donné des nouvelles de Pimpernel, le Toucan migrateur de notre ami Hans. Celui-ci profite de ses vacances pour nous faire le plaisir de nous rejoindre pour le championnat de cette année, qui, nous vous le rappelons, a lieu en fin de semaine les 13 et 14 octobre. Voici donc les dernières nouvelles de SUI-61.

Une traduction libre en français suit le message de Hans.

Hello Toucan friends!

Restoring a boat always takes longer than anticipated, and no less is the case with my Toucan 61. Here is a short update of the progress…

Replacing the ‘bord du cockpit’ was the final job to finish on the exterior of the hull. Since this is one of the most eye-catching parts of the boat I paid lot of attention to selecting the wood.  I found mahogany planks with a very straight grain, which we planed to 4 mm strips.

Knowing myself I made one spare strip of wood, which proved a valuable foresight after breaking a strip of wood on the curve of the cockpit! During the assembly both sides of the strips were soaked in boiling water for a while before molding them into place. Collecting all clamps in the workshop proved another good preparation.

 

With epoxy-paste the parts were glued into place and finally I could start the most rewarding job so far. The first layer of coating on the hull immediately revealed the sheer lines of the boat.

 

Next winter there will be enough to do but getting the first peak of the end-result is very motivating to work towards a launch next spring!

Warm greets from Holland!

Traduction:

Bonjour amis des Toucans !

Restaurer un bateau prend toujours plus de temps qu’anticipé, comme c’est le cas avec mon Toucan 61. Voici une brève mise à jour sur l’état d’avancement…

Le remplacement du bord du cockpit fut le dernier travail à terminer sur l’extérieur de la coque. Comme c’est une des parties du bateau qui attire le plus le regard j’ai porté une attention toute particulière au choix du bois. J’ai trouvé des planches d’acajou au grain très régulier que nous avons rabotées en bandes de 4 mm.

Me connaissant, je fis une bande de rechange qui se trouva être une précieuse précaution après que j’aie brisé une des bandes dans la courbure du cockpit. Durant l’assemblage, les deux faces des bandes furent humidifiées d’eau bouillante pendant un moment avant d’être moulées en place. La collecte de l’intégralité des serre-joints de l’atelier s’est aussi avérée une bonne préparation.

Avec de la colle epoxy, les pièces furent collées et je pus enfin passer à la partie la plus gratifiante du travail jusqu’ici. La première couche d’enduit sur la coque révéla immédiatement la ligne si pure du bateau. Il y aura beaucoup à faire cet hiver mais avoir eu cet aperçu du résultat final est très motivant pour travailler à une mise à l’eau au printemps prochain !

Chaleureuses salutations de Hollande !

Catégories

Vie de Toucan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :