Skip to content

Toucan 2018 – Elégance, simplicité et efficacité !

spi1

Cela fait maintenant deux saisons que le comité technique de l’Asprotoucan travaille en étroite collaboration avec les maîtres voiliers d’Europ’sails sur de nouvelles voiles de portant.

Après avoir mené une première série de tests comparatifs plutôt concluants en amurant les spis asymétriques sur un bout dehors fixé sur le pont, les teams Jambon-beurre, Exponentiel et Angrybird ont fait un pas de plus en installant la version finale avec un magnifique bout dehors en carbone rétractable, installé sous le pont, à tribord.

spi5

Cette ultime étape vise à convaincre les septiques d’adopter cette modification simple et accessible financièrement. Je vais m’attacher à revenir ici sur les principales objections formulées :

  • Le Toucan est un bateau traditionnel. Cette évolution dénature le bateau !

Je vous laisse en juger par vous même en regardant le résultat sur le bateau le plus ancien de la flotte encore en activité…

  • Cette évolution va diviser la flotte de Toucan et affaiblir la série.

Comme toutes les évolutions qui ont précédé, ce risque a été pris en considération. Cette évolution a été effectuée dans la continuité de ce qui a été effectué pour les voiles plates. Si cet argument est recevable, il est a mettre en perspective avec plusieurs réalités. Qui naviguerait encore avec des voiles triangulaires non lattées et en dacron à l’heure actuelle ? Cela aurait pu être envisageable dans le cas d’une série forte, alignant une cinquantaine d’unités à chaque manifestations. Nous sommes bien loin du compte… Historiquement, le Toucan a toujours évolué techniquement au cours de sa longue carrière. Cette dernière évolution s’inscrit donc dans une logique de continuité, validée par des essais sur l’eau, avec le concours de professionnels.

b8e65324-ade8-4013-b1d8-d5653b6a760b

  • Le coût de la modification va dissuader les propriétaires d’effectuer cette modification.

Même s’il est légitime, cet argument s’avère complètement infondé! Le coût réel d’une installation complète sous le pont s’élève à maximum CHF 1000.- de fournitures et d’une douzaine d’heures de travail. C’est un travail relativement simple à effectuer et qui dépend, bien entendu, des aptitudes au travail manuel de chacun. Les propriétaires désireux de faire faire cette adaptation chez un chantier peuvent se baser sur le calcul d’heures ci-dessus. Enfin, pour les moins aventureux, pour la pose d’un bout dehors posé à même le pont, comptez environ CHF 500.- .

spi3

J’espère que les derniers septiques seront définitivement convaincus lorsqu’ils pourront essayer cette nouvelle configuration qui s’avère élégante, simple et efficace !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :