Skip to content

BOL D’OR MIRABAUD 2014

SUI 76 Bouveret - BOM 2014

Quelle édition exceptionnelle!

Une bise aussi forte pour le Bol ne vient que tous les 20 ans, on a pas tous les jours 20 ans, et visiblement cela à profité aux Toucanistes de plus de 60 qui avait déjà plus d’un bol à leur actif !!!

Donc un grand grand bravo à Melampo qui fini 33ème monocoque, c’est-à-dire qu’on ne trouvera devant eux pour les bateaux les plus connus que :

TCFX à 2 psaros 40, 4 psaros 33, 1 AC, 2 modulos

TCF 1 + 2 à 3 F10, 4 luthi, 4 grands surprises, 2Eesse, 1 Mumm….

De haut de ses 43 ans, le Toucan tient dans toutes les conditions une place très honorable.

Passetougrain se fait lofer sur la ligne d’arrivée par Atalante, et perd sa deuxième place, il ne l’ont pas vu venir celle là !!!

Ce bol fut un vrai champ de bataille, collisions, refus de priorité, dessalage, mat et safrans cassés aussi bien pour les grands surprises que pour les modernes.

Chez les Toucans, on a eu 2 démâtages (Baloo & Expsaros), 1 bôme cassée (l’Y) et 2 tangons cassés (Angry bird a lui tout seul), 1 asymétrique déchiré (Passetougrain)….le Run s’est fait monter sur le tableau arrière par un grand surprise qui ne s’est pas excusé et rien réparé….

Passetougrain qui avait chaud a rempli la baignoire, résultat : 10 minutes de vidages au sceau et aux « vide pas vite ». Peut être pourrions nous équiper nos oiseaux d’un deuxième vide vite. (certains l’ont)

Bravo à Melampo, Atalante et Passetougrain qui n’ont rien laché, pour un podium bien mérité.

N’oubliez pas de poster vos commentaires de régates, poster vos vidéo sur Youtube, nous les mettrons en lien direct sur le site.

Les résultats du Bol 2014:

(liens actifs sur le nom du bateau / fiche coureurs)

1 10:12:06 SUI 10 Melampo BANZET  
2 10:21:25 SUI 54 Atalante Naville 00:09:19
3 10:21:30 FRA 46 Passetougrain V Chapuy 00:09:24
4 10:32:00 SUI 47 ANUBIS WILHEM 00:19:54
5 10:47:46 SUI 34 SORC’HENN Borgatta 00:35:40
6 10:59:00 SUI 79 Gaston III Soreau 00:46:54
7 11:01:13 SUI 15 ANAÏS Eggimann 00:49:07
8 11:06:22 SUI 56 L’Y Bressieux 00:54:16
9 11:10:29 SUI 69 Exponentiel FRÜH 00:58:23
10 11:12:13 SUI 80 Angrybird GREPT 01:00:07
11 11:17:30 SUI 76 Aquarius BANNA 01:05:24
12 11:20:49 SUI 24 String RIGAUD 01:08:43
13 11:44:15 SUI 65 Cormoran Projahn 01:32:09

Et maintenant, place à vos témoignages, Merci Atalante pour ton retour.

Pierre-André Naville/ Atalante SUI 54:

« Fabuleux Bol d’Or 2014 grâce à mes 3 solides équipiers qui n’ont jamais eu peur, dès le départ ou nous avons été frôlé par le Bulbe à 110 degrés de Stravagganza arrivé de loin et lancé à pleine vitesse sur la ligne sans aucun égard pour les autres dont nous faisions partie… puis montée classique le long de la côte française jusqu’à Toughes, traversée vers le creux de Rolle puis un bord assez direct dans cette Bise pas tout à fait habituelle dans sa direction jusqu’ à St Gingolphe au près serré. Le reste juqu’au Bouveret sous spi en vent de travers avec tendance déjà à partir à la limite du Lof ! Retour en suivant la ligne la plus directe possible le long de la côte française sous petit foc puis sous gênois volant avec des vitesses extraordinaires variant entre 10 et 16 nœuds en profitant de surfer sur les vagues, ce qui n’arrive pas souvent en Toucan ! Arrivé devant Nyon où nous nous croyions déjà vainqueur de la classe….montée du spi qui part en coquetier d’où tentative de le baisser, il part en partie sous le bateau et mon Fils, déséquilibré par une vague part lui à la flotte ! Branle bas de combat pour arranger tout ça et perte d’au moins 15 minutes…Melampo en profite pour reprendre la tête, Passetougrain arrive à notre hauteur et ce n’est que dans les derniers 200m avant la ligne que nous arrivons à prendre 5 secondes d’avance ! Merci aux Architectes du Toucan Noverraz et Fragnières, merci au Constructeur Jean Psarofaghis : A mes yeux le Toucan reste le Seigneur du Lac quelles que soient les conditions ! Il est vraiment fiable et est tellement plus simple que les luges modernes… !  »

Pierre-André Naville/ Atalante SUI 54

SUI 80 - SPI Brise - BOM 2014

Video Gaston III sous foc à 12-13 noeuds

Catégories

News

Mots-clefs

,

One thought on “BOL D’OR MIRABAUD 2014 Laisser un commentaire

  1. Bon ben voilà ! On n’a pas brillé sur Angrybird mais quel magnifique Bol ! Certes, nous ne sommes pas satisfaits de notre résultat mais nous pouvons retirer pas mal d’expérience de cette 76 édition.

    Pour la montée, pas grand-chose à dire. Un très mauvais départ (encore un!!!) et la facture est salée. C’est l’autoroute jusqu’au Bouveret, les véritables options sont rares et le retard pris difficile à rattraper.

    Nous recollons petit à petit à l’arrière de la flotte des Toucan, nous en passons quelques uns dans le grand lac (Aquarius, Cormoran, Sorc’henn), certains arriverons avant nous à la marque du Bouveret (Sorc’henn qui n’étaient que trois à bord !). C’est donc un peu du « à toi à moi », il faut être attentif, malgré une bise plus qu’établie, à ne pas ralentir dans la vague. Mais les jeux sont faits, ceux qui sont devant le restent.

    A la descente, nous reprenons espoir. Un excès de confiance nous fait envoyer la grosse bulle dans le petit lac, pensant, à tort, que ceux qui seront capables de la tenir feront la différence…

    Nous regardons nos amis d’Exponentiel partir au lof trois ou quatre fois de suite sous spi capelage. Nous continuons, plein vent arrière, façon sous-marin, avec nos 150 mètres carrés de tissu rouge. L’étrave du bateau est très enfoncée, la vitesse n’est pas aussi importante qu’imaginée – 13,5 nœuds affichés au speedo – lorsqu’une vague nous surprend et nous déséquilibre.

    La sentence est immédiate, nous partons au lof et les 5,50 mètres de carbone du grand tangon ne résistent pas. Il nous faudra un bon moment pour rétablir la situation et vider les mètres cubes d’eau embarqués…

    Après cette nouvelle Angry-bourde on envoie le spi capelage. Le premier constat est éloquent, nous marchons plus vite. Le bateau est maniable et n’enfourne pas. Par la suite, une des mâchoires du petit tangon est arrachée, on ne sait toujours pas vraiment comment, mais qu’importe, nous terminerons donc ce Bol sans spi, sous foc et grand-voile.

    C’est avec une heure de retard sur les anciens de Melampo que nous rentrons au bercail. Félicitations à eux et tant pis pour notre amour propre… On a la banane quand même, la journée a été magnifique et nous rentrons avec le bateau, ce qui n’était pas forcément gagné…

    Au ponton, après les quelques tisanes d’usage, nos constatations par rapport au spi sont confirmées par des équipages émérites. On est toujours plus intelligents après…

    Pour conclure, toute ma sympathie aux copains d’Expsaros, Baloo et Run qui ont eu moins de chance que nous. J’espère que vos volatiles retrouveront leurs ailes au plus vite.

    René

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :